Language : Fr - En - Po

C’est dans une arène, face au taureau, dans les années 80, que j’ai été émerveillée par le cheval lusitanien et son incroyable mobilité, son vibrant, son rassembler, son courage.

Et quand en 1991, l’élevage débute en Belgique, très vite le choix des origines s’oriente vers les anciennes lignées tauromachiques « Quina » et « Veiga ». La base de la jumenterie est donc constituée de 3 juments d’origines pures Veiga issues de Guapo (MV), Quieto (CI), Pagode (CI),Ribatejo (MAC), Guizo (MV),…

En 2000, l’étalon Milionario de fer João de Barahona Nuncio, fils de Coral (JBN), est utilisé comme reproducteur et donne une première orientation à l’élevage.

En 2004, nous achetons la Quinta da Saudade au Portugal, à Canha (60km de Lisbonne), entre Tage et Sado, et nous déménageons alors les chevaux vers leur pays d’origine. Ce qui nous permet de les élever en semi-liberté dans de plus grands espaces. Bien que nous attachions une grande attention à la manipulation dès le sevrage (soins vétérinaires, parage,…), ils vivent en liberté et en troupeau jusqu’à l’âge de 3 ans.

Force, beauté, finesse et dynamisme font partie des critères de sélection. Le choix des reproducteurs se base essentiellement sur la qualité de leurs allures. Ces dernières années, nous avons utilisé R-Kazan (SCV), fils de Scapin (RB), médaille d’or et champion des mâles à Cascais en 2005, Hercules (RC), fils de Novilheiro, médaille d’or à Golegã en 2003 et Uivador da Broa (MV), fils d’Océane, médaille d’or et champion des mâles à Cascais en 2008.

En 2008, nous avons acheté Paquirri (AMR), fils d’Idolo (MAC), par Distinto (MAC). Ce cheval a toréé sous la selle de Pablo Hermoso de Mendosa, et est actuellement utilisé comme reproducteur. Chaque année, dans le but d’améliorer en permanence la qualité de nos poulains, nous repensons le choix des étalons reproducteurs.



Accéder à la galerie généalogique des reproducteurs >

Accéder à la vidéo "Les belges du bout du monde" >